CHAUDFONTAINE CYCLING ACADEMY
            

 

REGLAGE DE LA SELLE

Généralités

Le réglage de la selle est un point capital pour le cycliste.
Le confort doit être étroitement lié à la puissance maximale de chacun.
Non seulement il faut parler de la hauteur mais aussi du recul de bec de selle.

Ces deux règlages ayant une triple fonction:

- assurer la transmission maximum de la  force
- favoriser la fréquence de pédalage

- éviter les pathologies des genoux

Pour cela il vaut mieux avoir une "selle haute et pas trop reculée " pour pouvoir franchir le point mort haut facilement. Effectivement, la jambe  réagit de la même manière qu'un élastique. Plus la jambe est tendue au niveau du genou plus la force de réaction vers le bas sera importante.
A noter  qu'en montée, plus la perpendicularité est proche entre la selle  et le centre de la roue arrière, plus la puissance augmente.   

Pour l'HORIZONTALITE de la selle il vaut mieux que le bec de selle plonge légèrement pour éviter la compression du périnée.

Pour vérifier si l'inclinaison est correcte : il suffit de pédaler sans les mains sur une route plate. Si le bec est trop incliné, on glissera vers l'avant.

Eviter de  faire remonter le bec car vous aurez une grande chance de vous blesser à chaque descente où, pour la sécurite, vous roulerez mains en bas du cintre..

Règlages en théorie

Ces conseils ne sont donnés que pour trouver au plus vite le réglage qui vous permettra de trouver  la bonne position. Ils doivent être suivi d'une méthode pratique. Lors des premières sorties, il vaut mieux prendre avec soi l'outillage nécessaire pour un règlage fin.

Pour la hauteur de selle
, il faut que vos jambes soient tendues et légèrement fléchies au niveau du genou quand les pédales sont à l'horizontale au point mort bas. 

- Une méthode consiste à être en cuissard et chaussé. Si vous mettez votre pédale à l'horizontale dans la position la plus basse (ou au point mort bas) et si vous posez le talon de la chaussure sur la pédale alors votre genou doit être tendu. 
Ceci est une première approche très approximative car cela dépend du type de chaussure, des cales, de votre pied...

- L'autre méthode consiste à calculer selon la formule 0,885xE (E=longueur de jambe) . C'est une approche encore approximative mais on a un ordre de grandeur.

- Une méthode qui semble vraiment bien est le rétropédalage en arrière sur une seule jambe. Vous engagez un seul pied dans une cale, par exemple le droit et vous pédalez en arrière. Vous devez pédaler sans vous déhancher, sans irritation à l'entrejambe et ne pas sentir que la jambe se tende trop, le mouvement doit être assez fluide et non saccadé..

En résumé, vous devez pédaler sur une seule jambe sans que le genou soit trop plié et sans que la jambe soit trop tendue. En utilisant différentes hauteurs dans une fourchette de 1 cm, vous devriez trouver la bonne hauteur qui sera à confirmer sur route.

Pour le recul de selle, si vous prenez un fil à plomb qui glisse le long de votre genou après vous être chaussé, la pédale à l'horizontale, le fil doit passer dans l'axe de la pédale ou  légèrement devant. Si le fil passe bien après l'axe de la pédale, reculez votre selle. Si le fil passe bien avant l'axe de la pédale, avancez votre selle.

Cette méthode est une première approche mais il vaut mieux faire des essais et avancer ou reculer la selle de 2 mm à chaque fois. Le principal est de ne pas faire du bec de selle ou de vous repositionner sans arrêt quand vous roulez.

La distance selle-cintre est correcte quand vous n'avez pas de douleurs cervicales. Tout dépend de votre pratique, cyclotouriste, cyclosportif, coursier, endurance, longues distances...

- Une astuce qui semble bonne, c'est que lorsque vous avez les mains dans la partie supérieure du cintre plus exactement dans le creux du cintre derrière ce qu'on appelle les cocottes, vous ne devez pas voir le moyeu de la roue avant qui est caché par le cintre. Si vous le voyez après le cintre, c'est que probablement vous êtes trop près du cintre et qu'il faudra prévoir une potence plus longue ou reculer votre selle ou à l'inverse si vous voyez le moyeu avant le cintre, c'est que vous êtes trop loin ou il faudra avancer votre selle.

- Les mains dans le bas du cintre, vous êtes chaussé et la pédale parallèle au tube diagonal, votre coude doit effleurer le genou mais ne doit pas le toucher ou rentrer derrière celui-ci. Ceci semble être un peu remis en question, en tout cas, ce n'est pas suffisant pour juger de la distance selle cintre.

Pour l'écart de hauteur entre la selle et le haut du cintre, le cintre doit être plus bas que la selle. Tout dépend de votre souplesse. Il ne faut pas hésiter à relever le cintre avec une potence plus relevée, le rajout d'une entretoise dans le tube de direction. Essayez plusieurs potences.

En général, la selle se place à l'horizontale ou légèrement inclinée vers le haut pour les hommes, et pour les femmes, légèrement inclinée vers le bas. 
 
Les mains étant au fond des cocottes, vos bras ne doivent pas être tendus mais légèrement fléchis afin d'absorber les chocs de la route et ne pas les faire répercuter sur votre cou. Sinon, des douleurs cervicales sont à craindre et une potence plus courte devra être choisie.

Un autre réglage important est celui des cales. On dit souvent que l'axe de la pédale doit passer sous le métatarse du gros orteil. Mais cela peut donner des douleurs aux genoux et au talon. Règlez alors la cale de telle manière que l'axe de la pédale passe en retrait de l'os du gros orteil d'environ je dirai 2 ou 3 mm. C'est aussi ce que préconisent certains ergonomes. On peut d'ailleurs exploiter plus de puissance comme cela.

Enfin avant chaque sortie, faites des exercices d'étirement, cela permettra d'assouplir votre corps et d'éviter les courbatures dues à des membres trop raides. Après chaque sortie longue, étirez-vous et massez-vous pour éviter les courbatures du lendemain. 

D'une manière générale, si on a mal au cou, au dos, aux genoux, jambes, au coude, c'est dû à une mauvaise position. Les douleurs doivent être liées à l'effort uniquement excepté ceux qui souffrent de problèmes particuliers et là il vaut mieux aller voir un médecin spécialisé pour avoir des conseils.

Ne rêvez pas, vous ne règlerez jamais votre vélo de manière idéale. A moins d'avoir un vélo sur mesure, de bénéficier de matériel de haute technologie, des dernières innovations, de médecins, de spécialistes, d'ingénieurs...Le but est avant tout de se faire plaisir. Non?




Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement